Mariam Ben Slama

mariam Ben Slama

Slam

ANTICHAMBRE 

Poèmes exposés dans la salle des petites sculptures

21H30, 22H, 22H30

DURÉE : 5MN

  • icons8-rédiger-un-courrier-100

SUIVRE

Mariam Ben Slama est une étudiante Tunisienne de 19 ans à Sciences Po Paris sur le campus de Reims dans le programme Europe-Amérique du Nord. C’est grâce à une expression écrite relatant l’amitié d’une petite fille et d'un oisillon blessé que Mariam découvrit son amour pour l’écriture. Elle n’arrêta pas d’écrire depuis. Que ce soit un nationalisme Tunisien dans un Hammam, un amour pour la couleur jaune ou ses cheveux en tentacules sur ses épaules, Mariam puise son inspiration partout où elle va et notes ses idées éléphantesques sur son téléphone.

 

Ayant vécu toute sa vie dans la petite ville touristique de Sousse, Mariam n’a jamais eu à questionner son identité. En arrivant en France, Mariam a commencé à décortiquer qui elle était et essaye de rassembler toutes les pièces de son identité depuis. Elle a découvert sa couleur de peau à travers le regard des autres et s’est revêtu de sa religion au travers des différentes discussions qu’elle a eu avec ceux qui la partagent mais aussi ceux qui ne la comprennent pas. Elle utilise plusieurs éléments de ces entretiens dans ses poèmes et n’hésite pas à se défier intérieurement dans le but d’arriver à une définition de qui elle est (ce but n’est toujours pas atteint, hélas).

 

Le style d’écriture de Mariam est assez fouilli mais reste néanmoins claire et net. Elle concentre son attention sur les détails souvent négligés par l'oeil nu. Mariam rapproche son oeil et le force à collecter les morceaux de la mosaïque afin d’en faire un poème. Grande amoureuse de la Méditerranée, elle essaye de la mentionner autant que possible avec pour  but de dévoiler sa face caché au public qui ne semble pas profondément la connaître.

 

Mariam est également très avide des graines de pastèques qu’elle avale sans hésitation et des rayons de soleil sur le bout de son lit dans sa chambre en Tunisie.